La sécurité en canoë et l’autosauvetage

Portez toujours un casque et un vêtement de flottaison individuel (VFI) lorsque vous pagayez dans des eaux vives.

Rendez-vous sur https://www.canoe-kayak-gonflable.fr pour retrouver les meilleurs choix de canoes kayaks gonflables.

Ne jamais entrer dans un store rapide – toujours le repérer en premier. Même si vous êtes familier avec un obstacle rapide, nouveau et dangereux, il se peut que vous soyez entré dans l’eau depuis la dernière fois que vous l’avez pagayé. Apprenez la natation défensive et agressive.

Défensif : flotter sur le dos, les jambes en aval, les pieds en l’air, regarder en aval, utiliser les bras pour diriger l’angle du corps. Agressif : flotter sur le ventre, les jambes en aval, le corps en surface et incliné d’environ 45 degrés par rapport au courant de la rivière, technique de nage en style libre, en regardant en aval à la recherche d’obstacles. Prêt à battre en retraite en position défensive si nécessaire.

Si vous êtes dans votre canot et que vous vous heurtez à un obstacle, tel qu’un rocher, appuyez-vous dessus – ne vous en éloignez pas ou vous risquez de vous retrouver dans la boisson. Si vous vous retrouvez à l’extérieur de votre canot dans l’eau en mouvement, restez en amont du bateau pour qu’il ne puisse pas vous coincer à un objet. Attrapez l’extrémité du canot qui se trouve en amont (équipé, espérons-le, d’une ligne de bain ou d’un “peintre”) et nagez pour la rive. Une fois sur la berge, prenez fermement appui et tenez la corde fermement (ne l’enroulez pas autour de vos mains). Le canot doit s’enfoncer dans la berge par un mouvement de balancier.